Edito Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 

Enfin ! Enfin, après trois années d'efforts acharnés, j'ai réussi à placer une tête-de-mort-qui-tourne sur la première page de KaFkaïens. Combien de ruses et de détours abscons n'a-t-il pas fallu employer et emprunter ! Mais le résultat est là : KaFkaïens prend enfin sa véritable place sur le Net. Car tu dois savoir, cher lecteur, que la tête-de-mort-qui-tourne est la condition sine qua non de reconnaissance sur le réseau. Sans tête-de-mort-qui-tourne, point de salut. La tête-de-mort-qui-tourne est la marque du site reconnu. Qu'importe si pour en venir là, il a fallu que nous choisissions la Mort !

Que nous choisissions la Mort comme thème, bien entendu. Et que nous développions pour vous deux nouvelles oeuvres hypertextuelles collectives sur notre thématique, complétées dans la même veine de nouvelles, poésies, carnets de route et des aventures de la Mort Virtuelle pour la partie ludique. Car la Mort est un thème riche, quoique passablement définitif et pour tout dire légèrement déprimant. Le numéro prochain sera sans doute plus léger, et aura pour thème l'effort.

Et voilà donc, cher lecteur, ainsi constitué notre nouveau numéro, si s'ajoute pour faire bon poids nos critiques plus ou moins enthousiastes du Fauteuil en velours brun, quelques carnets de routes pour vous emmener au soleil, une tentative photographique et la suite de notre nouvelle intergalactique. Et tout cela pour que votre été soit bercé par nos douces voix serinant en coeur : "N'oublie pas que tu es mortel !". Bon courage cher lecteur et bien sûr...

...bienvenue à toi.

 
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés