Nouvelles à thème Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
 
 
Elle, perdue par EM
Je te retrouve au milieu des guetteurs. Tu t'es placée entre les totems un peu patauds d'un parc d'attraction, comme si tu cherchais la protection de quelque charme improbable et bon marché. C'est sacrément charmante que tu prends la pose. C'est pourtant moi qui tisse patiemment l'entrelacs de raisons raisonnables qui nous maintient liés. Avec ta petite robe drôle, tu joues comme un chat à faire des grimaces à ces piliers de tutelle.
Ton visage est comme effacé de la photographie, c'est aussi le cas dans ma mémoire...
 
 
Hong Kong Solitude par AS
La nuit ne tombe pas sur Hong Kong. Néons, lumières d’immeubles et de magasins, panneaux d’affichage et éclairage de rues, l’île est toujours illuminée. Et quand le ciel est couvert, une grande partie de cette lumière est réfléchie par les nuages sur la ville, lumière opalescente, nacrée, d’un orange rosé. La nuit ne tombe pas sur Hong Kong, mais certains endroits sont sombres après le coucher du soleil. Une petite ruelle à l’écart des avenues, le dessous d’un pont de chemin de fer, l’escalier extérieur menant à la cave d’un vieil immeuble...
 
 
L'anarchie pour des libertés par OB
Ils appellent ces mois-là les mois brumeux. Parfois cela peut durer plusieurs heures, plusieurs semaines, jusqu'à trente jours d'affilée. L'air devient si opaque que même en plein jour, de la rive de Kowloon, située juste en face de la magnifique cité, les Hongkongais ne distinguent que de vagues ombres fondues dans un brouillard grisâtre. Alors les épais nuages de pollution se teintent du reflet métallique des tours prétentieuses de la ville, transformant ainsi le soleil en une éternelle pleine lune baveuse.
 
 
Echappées par PVK
Un soir, désabusé, un musicien rentra pensivement chez lui, alluma une cigarette et composa quelques notes sur sa guitare. Elles s’élevèrent un peu tremblantes, dans le silence de la pièce, avec un doux éclat. Le musicien se sentit réconforté. Il poursuivit dans une gamme plus basse, comme s’il voulait chuchoter avec son instrument. Au dehors, la lumière était en train de tomber. Dans sa chambre, il n’y avait pas de fenêtre (il vivait dans une cave, comme beaucoup de musiciens) mais il sentit la nuit approcher.  
 
 
Paris Hong Kong par EMC
Excusez-moi encore, comme d'habitude avec vous je me parle toute seule, et j'écris, je me mets à écrire comme si j'avais un tic ou que ça à faire. Je ne veux pas le faire et malgré tout je vous écris, c'est compulsif, instinctif, quasi animal chez moi. Il se trouve que souvent, comme aujourd'hui, vous êtes à Hong Kong…
 
 
Vers Hong-Kong par PmM
Depuis les premières années de mon enfance, j'ai toujours entretenu une naïve confusion entre le grand singe géant King Kong et la ville de Hong Kong, naïveté qui s'est transformée aux dires de mon entourage en stupidité, car qui pourrait, ses huit ans passés, entretenir le moindre doute sur l'absolu manque de lien de ces deux objets ?
 
 
 
 
  KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine