Abzalon Retour à la page précédente Retour au sommaire de KaFkaïens Magazine
de Pierre Bordage - J'ai Lu SF
 
Pierre Bordage est une valeur sûre de notre paysage littéraire de Science-Fiction, et l'on est à peu près certain de passer un bon moment avec n'importe lequel de ses livres. Evidemment, certains sont plus faibles (comme Wang) que d'autres (Terra Mater, La citadelle hyponeros, la fable de l'Humpur...).
Abzalon est assez réussi dans la veine des huis-clos galactiques : un vaisseau colonisateur doit fonctionner automatiquement pour amener une population humaine jusqu'à une planète trop lointaine. Les siècles du voyage doivent se dérouler sans que les les humains du bord ne deviennent fous. Les brillants concepteurs du voyage imaginent de réunir dans le vaisseau des populations violemment antagonistes par leurs traditions et cultures (et pour cause ! L'une d'elle est constituée par les survivants d'un bagne mortel) et de prévoir les moments et conditions de leurs mises en contact au sein du navire pour constituer une logique d'affrontement propre à entretenir l'instinct de survie des futurs colons. Bien sûr, rien ne déroulera comme prévu, les factions en lutte lors de la construction du navire ayant chacune imaginé des déroulements différents et saboté les programmations et les infrastructures du vaisseau.
Tout est là pour faire un bon roman. Mais Pierre Bordage cède souvent au symbolisme religieux avec lequel il pense sans doute renforcer l'étoffe de ses romans, et malheuresement ses symboles sont souvent si éculés (personnages christiques, rédemption omniprésente, virginité, prophétie...) qu'ils ne font que parasiter le déroulement du livre. Je persiste à croire qu'il pourrait s'en passer et devenir un conteur extraordinaire, l'équivalent français d'un Silverberg. A la différence de La fable de l'Humpur qui innovait dans l'exploration mythologique des origines, Abzalon, comme Wang, pèche par le prêchi-prêcha. Mais que cela ne vous empêche pas de le lire et d'apprécier les péripéties du vaisseau fonçant sans pilote dans les ténèbres de l'espace ouvert...
 
PmM
Oh Oui ! vos réactions Ah Non !
Voir les autres textes de cet auteur - Envoyer ce texte à un ami
KaFkaïens Magazine - Tous droits réservés