de Stéphane Audeguy - Gallimard

On m'avait dit de lire ce livre, on m'avait promis une histoire des nuages, on m'avait parlé de ce personnage fantasque et brisé qui détient une bibliothèque entièrement consacrée au ciel et à ses habitants, d'une documentaliste chargée d'y mettre de l'ordre. C'est vrai qu'on y assiste presque pour de vrai à l'invention des nuages, au sens scientifique du terme. Mais le récit et surtout la faille d'Akira Kumo (il est japonais et hanté par le pire des nuages, vous devinez sans doute) paraissent étrangement désincarnés, comme si l'auteur avait voulu écrire du point de vue de celui qui passe, là-haut, sans autre volonté que de continuer sa route sans déranger personne et qui finalement voit les choses d'un peu trop loin. C'est assez joli comme idée, d'écrire comme un nuage, mais c'est un peu triste aussi et peut-être un peu vain. C'est en tous cas un essai intéressant, j'espère que Stéphane Audeguy aura d'autres bonnes idées.